Carnet de voyage : Toronto, 3 semaines plus tard

Semaines du 10 Février au 1er Mars 2020

Général :

3 semaines déjà que je suis arrivée au Canada. Le temps passe à une vitesse. Je me revoie encore arriver ce samedi 8 février en fin d’après midi : devant cette maison, dans la rue et dans le froid, sans comprendre comment ouvrir la porte, déprimée en arrivant dans ma chambre lugubre, et j’en passe.

Skyline – Toronto Island, Toronto

Aujourd’hui, après 3 semaines les choses ont bien changé : même si je n’apprécie toujours pas ma chambre, je fais en sorte d’y passer le moins de temps possible et cela me permet de visiter la ville. Pour rajouter un peu d’humour, je suis en colocation avec un garçon Japonais qui ne me parle à peine, sauf pour me dire bonjour, et qui trouve parfaitement logique de cuisiner à minuit et surtout, surtout (parce que sinon ce n’est pas drôle) des choses frites. Je vous passe l’odeur au milieu de la nuit … Bref !

J’ai parfaitement compris le fonctionnement de la ville, ce qui me permet de ne pas sortir mon téléphone toutes les 2 minutes pour m’orienter et heureusement, sinon je pense qu’il va falloir me couper les doigts !

Toronto University – Toronto

Anglais :

Les cours d’anglais se passent bien et sont vraiment intéressants. Même si parler anglais peut être encore difficile, ma compréhension orale et écrite est bien meilleure qu’avant. C’est dans ces moments qu’on se rend compte des lacunes que nous pouvons avoir suite à nos vieux cours d’anglais et si nous ne persévérons pas dans cette voie. Je regrette de n’avoir pas été plus loin concernant cette matière et de pas avoir été peut être assez assidue au collège et au lycée.

Photo Matte – Brookfield Place, Toronto

En classe, il y a quand même une sorte de « stress », je vais vous expliquer pourquoi : nous avons tous été répartis à notre arrivée dans des classes en fonction de notre niveau d’anglais (débutants, intermédiaire, pré-avancé, avancé, …). Toutes les deux semaines, il y a un test de niveau d’anglais issu du Cambridge English avec beaucoup de compréhension orale et écrite. En fonction du résultat obtenu, soit nous restons dans la même classe au même niveau, soit nous partons dans la classe du niveau supérieur. Pour ma part, je suis dans le groupe « pré-avancé » avec mes camarades de classe et je n’irais pas plus loin car je ne reste pas assez longtemps : 4 semaines, 2 tests. Il ne me manque que 5 points pour aller dans le niveau supérieur ! L’important est de se sentir progresser. De ce fait, 2 jours avant le fameux test, le stress se fait bien ressentir tant il est difficile d’avoir un bon score.

Rencontres :

J’ai rencontré des personnes venant du Brésil (beaucoup !), d’Espagne, de Aruba, du Venezuela, du Panama, d’Equateur, du Chili, du Japon, du Mexique, de Turquie, … Chacun a ses propres raisons d’être venus jusqu’à Toronto, mais toutes ces personnes sont là comme moi, pour progresser en anglais et vivre leur expérience Canadienne. Nous sommes tous à peu près du même âge et de professions différentes : avocats, dentiste, ORL, ingénieurs, acteurs, manager dans le e-commerce, … Comme pour la plupart, nous sommes ici seul, une sorte d’entraide et de solidarité s’est créée entre nous. Même si parler en anglais de sujets aussi futiles qu’importants peut être vraiment compliqué, nous trouvons toujours un moyen de nous faire comprendre.

Je sens (et je sais que je ne suis pas la seule) la différence de culture qu’il peut y avoir entre les personnes d’origines asiatiques et toutes les autres personnes que j’ai pu rencontrer. Certains d’entre eux font des efforts pour parler et sortir avec nous, ne pas rester à l’écart, mais d’autres restent seulement avec leurs compatriotes et cela s’arrête là. En tout cas, me concernant, je n’aurai pas été dérangé par le Français et je n’aurais en aucun cas parlé français durant mon séjour. Mais je le reconnais, je n’ai qu’une envie : parler vite, sans chercher mes mots, et surtout, j’ai une de ces envies de mal parler !

L’Espresso Bar Mercurio – Toronto

Ce qui est amusant quand je discute avec les personnes que j’ai rencontré, c’est l’image qu’elles ont des Français, de Paris et de la France. Quand je les écoute, j’ai l’impression que nous vivons dans une carte postale. J’essaye tant bien que mal de leur expliquer que non dans la vraie vie, Paris n’est pas une carte postale, qu’il y a les bons et les moins bons côtés (même si Paris reste magnifique), que la capitale ne se résume pas aux Champs Elysées, à la Tour Eiffel et aux marques de luxe et que le Français, de manière générale, à besoin de se plaindre. C’est normal, c’est dans sa nature 🙂

C’est passionnant en tout cas de discuter de toutes ces choses, de nos pays respectifs, de nos traditions, de nos particularités, de cinéma, de musiques, de politique, de royauté, enfin d’apprendre à travers eux. C’est une des choses que je recherchais en venant ici et je ne suis pas déçue.

Découvertes :

En 3 semaines, j’ai eu le temps de partir à la découverte de Toronto sans devoir à me presser.

Une après-midi au Sud-Est de Toronto :

Rendez-vous au Cluny Bistro dans le quartier de Distillery District. Une brasserie « à la Française », décorée comme une brasserie parisienne. Un peu bruyante aux heures de pointe mais le cadre est agréable et la cuisine plutôt bonne, simple mais bonne.

Cluny Bistro – Distillery District, Toronto

Cluny Bistro – 35 Tank House Lane, Toronto

Je suis accompagnée de mon amie Brésilienne, Claudia, et nous partons à pied direction le Sud de Toronto. Le ciel est bleu, du vent mais la balade est agréable. Un petit tour par Sugar Beach pour voir la plage sous le soleil !

Sugar Beach – Toronto

Puis, direction Mainland Ferry Terminal pour prendre un bateau qui nous emmènera sur l’Île de Toronto en quelques minutes. Nous passons l’après midi à nous balader sur l’Île qui est à vrai dire, totalement désertique à cette période de l’année. De l’Île de Toronto, la vue sur la ville est imprenable. Si vous souhaitez prendre des photos, vous aurez le choix de l’angle. En nous baladant, nous découvrons que des personnes y vivent à l’année. Les maisons ont l’air « cosy » de l’extérieur. Il y a aussi des embarcadères où actuellement le lac Ontario est gelé ce qui rend le paysage encore plus joli. Malgré le froid et le vent nous marchons et attendons la tombée de la nuit pour reprendre le bateau et pouvoir admirer la skyline.

Toronto Island – Toronto

L’Île de Toronto permet une charmante balade loin du tumulte de la ville. Néanmoins, étant donné que tout est fermé jusqu’à Mai, je vous conseille d’y aller à partir du printemps pour en profiter d’avantage.

Skyline – Toronto Island, Toronto

Départ en hiver de Mainland Ferry Terminal (en été vous pourrez partir de différents endroits depuis Toronto) – 9 Queens Quay W, Toronto

Tarifs :

  • $8.19 pour les adultes ;
  • $5.37 pour les students et seniors ;
  • $3.95 pour les enfants de moins de 14 ans ;
  • Gratuit pour les enfants de moins de 2 ans.

Plus d’informations : ici

Marchés :

St Lawrence Market – 93 Front St E :

St Lawrence Market – Toronto

Le plus Important marché public de la ville de Toronto. Pour moi qui adore les marchés en tout genre, ici vous retrouverez fruits, légumes, fromages (et de nombreux fromages français !), viandes, poissons, fleurs, restaurants de toutes sortes. Je crois qu’en me baladant dans les allées, j’ai eu envie de tout acheter. Rien que pour les plaisirs des yeux et votre odorat, allez-y faire un tour !

St Lawrence Market – Toronto

Si vous aimez les marchés, sachez que toutes les semaines des marchés de producteurs locaux sont présents à différents endroits dans Toronto. Je me suis rendue à Artscape Wychwood Barns – 601 Christie St. qui a lieu le samedi matin de 8h à 12h30. Ce n’est pas un grand marché, mais encore une fois, j’ai eu envie de tout goûter et tout acheter ! Ce sont des lieux indispensables si vous voulez être en immersion et être au plus près des habitants de la région.

Plus d’infos : ici

Après-midi découverte :

Chotto Matte – Brookfield Place, Toronto

Toujours en quête de restaurants originaux et de saveurs, voici l’adresse d’un lieu très agréable pour déguster de la cuisine japonaise et péruvienne : Chotto Matte. Un mélange de cultures et des saveurs délicieuses. Le restaurant est situé au rez-de-chaussée de Brookfield Place. Un écrin de verdure au coeur de Toronto. Pensez à aller faire un tour aux toilettes, une fresque fluorescente arbore les murs.

Chotto Matte – Brookfield Place, Toronto

Chotto Matte – 161 Bay St, Toronto

Après un déjeuner riche en couleurs, direction le Sud-Ouest de Toronto arpenter les quais et arriver au parc HTO où vous pourrez cette fois découvrir une plage urbaine bordant le lac Ontario, non pas avec des parasols roses comme à Sugar Beach, mais avec des parasols et des fauteuils jaunes. De cette plage vous pourrez contempler les avions décoller ou atterrir de l’aéroport Billy Bishop. La détente sur la plage fut de courte durée car malgré le beau soleil, le froid et le vent étaient de la partie.

HTO Park – Toronto

HTO Park – 339 Queens Quay W

Lieux approuvés et recommandés :

Prendre un verre et déguster de bonnes planches de charcuterie dans Entertainment District :

Melrose on Adelaide – Toronto

Melrose on Adelaide – 270 Adelaide St W

Prendre un bon gouter, déguster de bonnes pâtisseries et travailler du côté de St Lawrence Market :

Neo Coffee Bar – 161 Frederick St Unit 100, Toronto

Déjeuner et gouter entre Bloor St. West & St George Street :

L’espresso Bar Mercurio – Toronto

Café Restaurant Italien où les cafés, les pâtisseries et les plats sont délicieux. Le cadre est agréable pour rester travailler un moment en contemplant les clients, les passants.

L’Espresso Bar Mercurio – Toronto

L’Espresso Bar Mercurio – 321 Bloor St W

Si vous êtes dans ce quartier, allez vous promener aux alentours de la prestigieuse Université publique de Toronto qui borde Queen’s Park. La neige fraichement tombée rend la balade encore plus jolie : entre parcs, bâtiments anciens et plus récents, c’est un endroit à voir à Toronto.

Toronto University – Toronto

4 stations de métro à proximité : St. George, Museum, Spadina et Queen’s Park.

Toronto University – Toronto

Toujours dans ce quartier à l’angle de Bloor St. West & St George Street :

Bata Shoe Museum – 327 Bloor Street West

Bata Shoe Museum – Toronto

Musée consacré à l’histoire de la chaussure, il retrace les prémisses des chaussures à celles d’aujourd’hui et de demain. Une partie est consacrée aux chaussures et équipements du Groenland, Pôle Nord, Sibérie, … et notamment les matériaux et techniques utilisés pour confectionner des produits adaptés au froid, à la pêche, à la chasse, …

Bata Shoe Museum – Toronto

Si vous aimez les chaussures, vous êtes au bon endroit !

Tarifs :

  • Individuelle : $14
  • Senior : $12
  • Etudiants (avec carte) : $8
  • Enfants de 5 à 17 ans : $5
  • Enfants de 0 à 4 ans : gratuit

Une journée :

Enfin après avoir fait une bonne visite de Toronto, même s’il me reste encore des tas de choses à voir, j’ai eu l’occasion de profiter d’une excursion pour Niagara Falls et sa région.

Premier Arrêt : Konzelmann Estates Winery

Dégustation des vins et découverte du domaine viticole. La region de Niagara est connue pour ses vignobles en raison de son climat frais et unique qui permet une production de Chardonnay, Riesling et Pinot Noir.

Kunzelmann Estates Winery – Niagara-on-the-Lake

Second Arrêt : Niagara-on-the-Lake

Petite ville pittoresque proche de Niagara Falls où tout semble parfait : les maisons, les boutiques, les restaurants, les monuments. Les édifices sont colorés et aux dimensions parfaites. La rue principale, la plus connue, regorge de petits magasins originaux. J’ai craqué dans un magasin où vous ne trouverez que des décorations de Noël. Malgré le peu de temps que j’avais dans cette ville, j’ai du y passer la moitié de mon temps, je n’arrivais pas à choisir ! Il y en avait partout !

Just Christmas – 34 Queen St, Niagara-on-the-Lake

Just Christmas – Niagara-on-the-Lake

Pour déjeuner rapidement et se laisser tenter par une pâtisserie :

Niagara Home Bakery – Niagara-on-the-Lake

Niagara Home Bakery – 66 Queen St, Niagara-on-the-Lake

Troisième et dernier arrêt : Niagara Falls

Tout d’abord je suis allée en haut de la Skylon Tower afin d’avoir une vue d’ensemble des Chutes du Niagara, des Chutes Américaines, de la Niagara River, de la ville afin d’avoir une vue panoramique.

Niagara Falls – Skylon Tower, Niagara Falls

Je suis ensuite redescendue et j’ai longé la Promenade allant de Rainbow Bridge à Table Rock. D’ici vous aurez une vue rapprochée des chutes Américaines et Canadiennes. Le spectacle est assez impressionnant, tant les chutes sont puissantes et assourdissantes, j’ai du mal à le décrire, je me sentais tellement petite ! J’ai eu de la chance car ce jour-là il faisait très beau (mais froid) et j’ai pu voir le fameux Arc-en-Ciel.

Behind the Falls – Table Rock, Niagara Falls

Je suis ensuite allée au centre d’observation de Table Rock qui permet de prendre un ascenseur et de descendre au plus près des chutes, derrière les chutes. Là, j’ai pris une bonne douche grâce au vent et à la puissance de l’eau qui vient s’écraser en bas des chutes. Si vous en avez la possibilité, allez-y cela en vaut la peine. En hiver il n’y a pas foule mais je sais qu’en été, de longues heures de queue sont à prévoir.

Behind the Falls – Table Rock, Niagara Falls

Table Rock – 6650 Niagara Parkway

Tarifs :

  • Adultes (13 ans et +) : $15
  • Enfants (6 à 12 ans) : $10

J’ai ensuite pris le chemin en sens inverse et je me suis dirigée vers le Rainbow Bridge. Pour traverser le pont et rejoindre les USA, il faut compter $1. J’ai ainsi pu observer les chutes Américaines et Canadiennes dans son ensemble tout en mettant un pied aux USA et avoir un beau nouveau tampon sur mon passeport. Attention : n’oubliez pas votre passeport, c’est indispensable pour revenir au Canada !!!

Niagara Falls

La nuit tombée, j’ai aussi eu la chance de voir les chutes de nuit, les voir s’éclairer aux couleurs des drapeaux Américain et Canadien.

American Falls – Niagara Falls

Le spectacle est aussi beau de jour comme de nuit !

Niagara Falls

Excursion organisée par ISX Canada, Tour Opérator pour étudiants : $65 la journée + $5 pour la dégustation de vin + $12 pour l’entrée de la Skylon Tower.

Carnet de voyage : Part. 4 – Los Angeles ou la dernière étape d’un Road Trip dans le Grand Ouest Américain

Jeudi 10 – Lundi 14 Octobre 2019

Après une petite promenade sur la plage de Santa Barbara, nous quittons notre motel direction Los Angeles ! Nous y arrivons en fin de matinée sous toujours un magnifique soleil et une forte chaleur. Avant de récupérer l’appartement que nous avons loué, nous passons une bonne partie de l’après midi à arpenter le célèbre Venice Beach Broadwalk. L’ambiance y est très agréable : les palmiers, la plage, les lifeguards stand, les artistes, le skate park mythique, les peintures et fresques sur les murs des bâtiments. Une ambiance joviale et détendue domine. Il semble faire bon vivre à Los Angeles …

Nous décidons de passer le début de soirée à admirer le coucher du soleil à Santa Monica Pier. Il est comme je l’imaginais : coloré, plein de monde et de multiples petites boutiques, un parc d’attraction et une grande roue. Le coucher du soleil est beau, il ne manquait que les dauphins pour combler ce panorama (et que cela soit digne d’une carte postale !) !

Santa Monica Pier

A savoir : Santa Monica Pier est aussi connu pour être la dernière étape de la célèbre Route 66. De nombreuses personnes font la queue pour s’y faire prendre en photo.

Canaux de Venice Beach

Le lendemain, nous partons découvrir les fameux canaux de Venice Beach. Nous déambulons d’une rive à l’autre pour contempler les différentes maisons de tous les styles et souvent colorées, préparant l’arrivée d’Halloween. Effectivement aux Etats-Unis, on ne plaisante pas avec Halloween ! Quel lieu pour vivre à deux pas de la plage, au calme, préservé ! Nous avons du nous promener 2 bonnes heures dans ce coin avant de partir vers Downtown passer l’après midi.

Canaux de Venice Beach

Difficile de se rendre compte des distances et temps de trajets entre les différents quartiers. En soit de Venice Beach ce n’est pas très loin mais le traffic est vraiment très dense. Nous avons mis plus d’une heure avant d’accéder à Downtown. Je n’avais jamais vu d’aussi grandes routes avec autant de voies (sur l’une d’elles : 14 voies au total) et heureusement, je n’ai pas conduit !

Grand Central Market – Downtown, Los Angeles
Grand Central Market – Downtown, Los Angeles

Nous commençons notre visite de Downtown par Grand Central Market. Lieu atyique garnie d’enseignes en néons, d’étals, de comptoirs, de cuisines multiculturelles ou healthy. Tous les gouts y trouveront leur bonheur. J’ai adoré cet endroit, j’aurai pu y passer de longues heures et goûter ce qui nous passait sous le nez. Puis nous nous dirigeons vers S. Broadway, E. 1st Street où nous passons devant le City Hall. Il fait une telle chaleur que nous recherchons tous les points d’ombres. Puis poursuite de la balade vers E. Temple Street et S. Grand Avenue où deux bâtiments méritent notre attention : le Walt Disney Concert Hall et the Broad.

Le Walt Disney Concert Hall est connu pour son architecture psychédélique en acier. Vous pourrez le visiter de l’extérieur mais attention où vous poserez vos mains : ça brûle !

Walt Disney Concert Hall – Downtown, Los Angeles

The Broad quant à lui, est un musée où l’entrée est gratuite. Qu’est ce que j’ai aimé ce musée qui regorge d’art contemporain. Vous pourrez y retrouver les oeuvres d’artistes tels que Jeff Koons, Andy Warhol, Cindy Serman ou encore Kara Walfer. Les oeuvres sont toutes plus originales les unes que les autres.

Tulips de Jeff Koons – The Broas, Los Angeles
Hustle’n’Punch By Kaikai And Kiki de Takashi Murakami – The Broad, Los Angeles

Découvrir le quartier de Downtown est vraiment à faire, se balader et prendre son temps.

Vue de Los Angeles – Griffith Park Observatory, Los Angeles

Nous partons ensuite vers le Griffith Park Observatory pour assister au coucher du soleil. Malheureusement ce jour là, des feux se sont déclarés dans le nord de la ville, l’air était lourd et surtout pollué. La vue sur la ville était difficile à voir tant une épaisse couche de pollution y tombait. Nous assistons quand même à un magnifique coucher du soleil sur les montagnes où les couleurs rouges, orangées étaient plus que magnifiques. Une fois le soleil parti, nous restons un moment à regarder la nuit tomber sur L.A, où tout s’éclaire au fur et à mesure et où la grandeur de la ville se distingue particulièrement. J’ai beaucoup aimé ce moment et trouvé que le panorama méritait amplement d’être vu.

Vue de Los Angeles – Griffith Park Observatory, Los Angeles

Le jour suivant, nous décidons de monter jusqu’en haut du Hollywood Signs. Pour cela, nous nous garons dans Deronda Drive le long de route, remontons la rue un bon moment. Arrivés au bout de la rue (il faut marcher un bon moment quand même), vous trouverez un grand portail avec une petite porte sur le côté où vous pourrez y rentrer. A ce moment là, vous verrez 2 chemins : celui de gauche mène au point de vue sur les lettres et là où nous nous sommes arrêtés et celui de droite vous mènera derrière les lettres du Hollywood Signs. Nous restons un moment à regarder les lettres (elles sont quand même bien grandes !) et la vue sur la ville qui malheureusement restait bien polluée.

Hollywood Signs – Los Angeles, Californie

Nous prenons ensuite la route vers Hollywood Boulevard pour arpenter le Walk Of Fame et aussi pour déguster un délicieux burger chez Shake Shacke. Un monde sur ce boulevard à la recherche de l’étoile de sa star favorite et surtout au niveau de celle de Michael Jackson ! Personnellement, j’ai trouvé celle de Pénélope Cruz, je peux quitter L.A. en paix !

Walk Of Fame – Hollywood Boulevard, Los Angeles

Après avoir longuement déambulé dans cette artère, nous nous dirigeons (en voiture) vers Sunset Boulevard pour rejoindre West Hollywood, puis Rodeo Drive. Pour tout vous dire, nous recherchions absolument des sneakers et je ne sais pas combien de magasins nous avons pu faire avant de LES trouver ! Ce sera finalement dans le quartier de Fairfax chez Adidas Originals. Vous pourrez trouver de nombreuses sneakers au niveau de North Fairefax Avenue, grand choix et originalités au menu.

Avant de rentrer ce soir là, nous nous sommes perdus dans les rues de Berverly Hills, puis vers Benedict Canyon pour tenter d’apercevoir malgré la nuit tombante les énormes maisons qui trônent dans ce quartier.

Street Art – Abbot Kinney Boulevard, Venice Beach

Ultime jour sur place à L.A, nous décidons d’aller faire du shopping et profiter des délicieuses boutiques qui se trouvent à Venice Beach et notamment dans la célèbre Abbot Kiney Boulevard. Dans cette artère, nous errons dans les nombreuses petites boutiques qui sont présentes. J’ai particulièrement ADORE une boutique de déco qui s’appelle Tumbleweed & Dandelion. Je vous invite fortement à y faire un petit tour. Nous décidons de poursuivre nos emplettes à Santa Monica sur la 3rd Promenade où de nombreuses enseignes sont présentes. Après avoir bien fait chauffer nos cartes bleues, nous partons vers Malibu, Pacific Palissades voir les grandes et belles maisons qui bordent l’océan Pacifique, avant de retourner vers la plage de Venice Beach où nous décidons de profiter de la plage et du soleil. Après tout c’est les vacances, notre dernier jour, il était temps de se poser ! Nous restons longuement sur la plage jusqu’au coucher du soleil. Malgré le vent et l’air frais, le spectacle fut vraiment magnifique. Je crois que je n’avais jamais vu autant de coucher de soleil que lors de ce Road Trip !

Sunset – Venice beach, Californie

Pour notre dernière soirée, nous dinons chez Umami Burger à Santa Monica. L’adresse est excellente et je vous la recommande fortement surtout si vous aimez la truffe. Rien que d’y repenser j’en ai l’eau à la bouche et notamment en pensant aux frites au Cheddar Truffé .. un délice !

Avant d’aller à l’aéroport, nous passons chez Alamo où en quelques secondes nous rendons la voiture de location sans aucun problème. Installés dans la salle d’embarquement puis dans l’avion, il est temps de faire le bilan de notre road trip et de repenser à tout ce que nous avons vu durant ces 15 derniers jours. Et nous en avons fait des étapes, passés par diverses routes aussi désertes que blindées, contemplé des paysages aussi arides que peuplés.

Sunset – Venice Beach, Californie

Je ne sais pas ce que j’ai préféré pendant ce Road Trip mais je vais essayer de faire un Top (en tout cas le mien) :

  1. Je mettrais peut être en première position la partie « désert » et « nature » de Palm Springs à Sequoia National Park. Je pense que comme ce ne sont pas des paysages que nous voyons tous les jours, j’ai particulièrement apprécié le contraste ;
  2. Los Angeles pour sa grandeur, l’atmosphère, la douceur de vivre et l’ambiance qui s’y dégage où tout parait « cool », « détendu », les plages, les quartiers, les boutiques ;
  3. 17-Drive Mile et toute la côte jusqu’à Big Sur pour ses paysages, ses petits villages aux allures de séries TV à l’américaine et où l’environnement est très préservé ;
  4. San Francisco. J’ai apprécié cette ville vivant sur diverses collines en bord d’océan Pacifique mais malgré les différents quartiers agréables que nous avons visité aux belles originalités, j’ai trouvé personnellement que la ville avait peut être été la moins dépaysante.

Hôtel réservé à Santa Barbara : Inn at East Beach

Parfait une étape d’une nuit. Les chambres sont plutôt grandes et confortables. Piscine présente mais pas eu le temps de s’y baigner. En revanche, l’emplacement est top et a quelques pas du front de mer.

Appartement à Marina Del Rey : Je ne m’attarderais pas sur cet appartement que nous avons loué via Booking, qui était certes bien placé avec une place de parking (très utile à Los Angeles) mais dont l’annonce n’était pas tout à fait conforme à la réalité.

Restaurants testés et approuvés :

Déjeuner : Shake Shacke – 6201 Hollywood Blvd, Suite #104, Los Angeles

Diner : Umami Burger – 500 Broadway, Santa Monica

Boutiques très appréciées :

Déco : Tembleweed & Dandelion – 1502 Abbot Kinney, Venice Beach

Sneakers :

Adidas Originals – 1349 Abbot Kinney Blvd, Venice Beach

Adidas Originals – 503 North Fairfax Avenue, Los Angeles

Fight Club L.A. : 535 N Fairfax Ave, Los Angeles

Vêtements : Abercombie & Fitch – 325 3rd Street Promenade, Santa Monica

Quelques lieux pour découvrir du Street Art à Venice Beach :

Love Wall de Kgolderown – Abbot Kinney Blvd, Venice Beach

Venice – 1600-1698 Ocean Front Walk, Venice Beach

Good Wall – 1130 Abbot Kinney Blvd, Venice Beach

Vous trouverez aussi du Street Art le long du Broadwalk de Venice Beach, mais aussi dans pas mal de ruelles qui bordent Abbot Kinney Boulevard à Venice Beach également.

Alors, tentés par un Road Trip dans le Grand Ouest Américain ?!

Lifeguard Stand – Venice Beach, Californie

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑