Cinéma : J’irai mourir dans les Carpates, d’Antoine de Maximy

Hier soir, j’ai eu la chance d’être invitée à l’avant-première, organisée au cinéma le Majestic Compiègne, du film d’Antoine de Maximy : J’irai mourir dans les Carpates.

Vous connaissez l’émission diffusée sur France 5, J’irai dormir chez vous ? Antoine de Maximy, célèbre routard, sillonnant le monde seul avec ses 3 caméras dont le but est d’être au plus proche des gens rencontrés au hasard, ceux qui lui offriront (peut-être) un toît pour la nuit ?

A travers ses différents voyages, de nombreuses et incroyables aventures lui sont arrivées, des rencontres aussi originales les unes que les autres. Parfois même, des rencontres particulières et risquées, …

C’est justement l’idée de son film qui sortira le 16 septembre 2020 dans les salles. Si lors d’un de ses voyages, quelque chose tourne mal et un malheur lui arrive, qui s’en soucierait ?

Nous partons donc dans les Carpates avec Antoine et ses caméras, au cours d’un de ses voyages. Il est victime d’un accident de la route, sa voiture est emportée dans une rivière et aucune trace du routard. Seuls ses bagages et son matériels sont rapatriés à Paris. Agnès (interprétée par Alice Pol), qui est sa monteuse, décide de terminer le montage du dernier épisode d’Antoine. Au travers de dizaines d’heures de rushes, elle reconstitue les dernières journées du voyage du reporter. Accompagnée par Max Boublil, alors policier, elle trouve des détails, des indices qui lui feront douter de la théorie de l’accident …

Je n’en dirai pas plus au risque de spoiler le film ! Entre thriller, comédie et documentaire, le pari était risqué. Il est cependant plutôt réussi puisqu’on se laisse prendre au jeu, on attend la suite et on se demande surtout comment cela va se terminer ! Le tout saupoudré d’humour et de découvertes d’une région plutôt mal connue !

Merci le Majestic Compiègne pour l’invitation !

 

 

 

Culture : Comme un air d’Opéra … Garnier !

Parce qu’aujourd’hui, j’ai découvert un lieu que je rêvais de visiter : le Palais Garnier. Lieu chargé d’Histoire (et d’histoires !) et de culture, que notre patrimoine est beau, riche et inimitable !

Parce qu’il est bon de pouvoir profiter d’un jour de semaine, éviter la foule du weekend et prendre le temps de visiter ce lieu célèbre et mythique inauguré en 1875 !

La visite choisie pour ce moment d’évasion est la guidée : 1h30 où un guide nous contera l’Histoire de ce Chef d’Oeuvre, les anecdotes qui en feront un endroit si incroyable, magique et nous dira la vérité sur les légendes de ce lieu : une piscine où on peut naviguer sous le théâtre ? Vraiment ? A voir !

Grand Escalier, Palais Garnier – Paris

La visite commence par la Rotonde des Abonnés qui est le seul endroit où Charles Garnier (architecte, ndlr) a signé son oeuvre dans son ornementation (prenez le temps de bien chercher où se trouve la signature 🙂 ), avant de nous diriger vers le Grand Escalier. Que cette oeuvre est belle, tant par son architecture, que par les matériaux utilisés, que par sa grandeur et noblesse. Nous restons un moment à écouter notre guide nous expliquer les différentes particularités et originalités qui regorgent dans ce Grand Escalier. En gravissant ces marches, on pourrait presque croire que nous sommes des personnes importantes comme à l’époque de Napoléon III !

Balcon du Grand Escalier, Palais Garnier – Paris

Nous avons ensuite la chance de pouvoir entrer dans la salle de spectacle. Je n’étais jamais entrée dans cette salle car je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller voir un ballet ou un opéra, mais il n’y a pas de mot (et d’ailleurs personne ne disait plus rien au cours de la visite) tant c’était un beau moment. Tant d’éléments sont à regarder : la scène où des décors sont installés pour le spectacle du soir (avec demande ne pas prendre de photos afin de respecter le travail des professionnels), la salle avec l’ensemble des sièges selon les catégories, le fameux plafond de Chagall et sa signification, tous les ornements, ce lustre. Nous passons un bon moment assis à écouter notre guide et toutes les légendes et anecdotes qui font de cette salle un lieu si unique (qui a dit qu’il y avait un fantôme dans cette salle ?).

Plafond de Chagall, Palais Garnier – Paris

Après être sortis de la salle de spectacle, notre guide nous emmène vers la bibliothèque-musée de l’Opéra Garnier qui ne dépend pas de l’Opéra mais de la BNF (Bibliothèque Nationale de France). Les ouvrages sont si anciens qu’il n’est possible de les emprunter que sous autorisation spécifique (recherches, thèses, …). Poursuite de la visite par une galerie avec de nombreux tableaux et surtout la reconstitution (en beaucoup moins grand) de l’ancien plafond de la salle de spectacle avec l’oeuvre de Lenepveu.

Salle de Spectacle, Palais Garnier – Paris

Enfin la visite s’achève par le Grand Foyer qui s’inspire des châteaux de la Renaissance Française du XVIIe siècle. On pourrait presque se croire dans la galerie des glaces du Château de Versailles. Le lieu est doté de dorures un peu partout, de statues, de peintures, de lustres. J’aime l’histoire de cette salle où jusqu’au XIXè siècle, ce Grand Foyer était réservé exclusivement aux hommes jusqu’au passage de la Reine d’Espagne venue pour l’inauguration de l’Opéra. La Reine a voulu aller admirer elle-même la galerie du Grand Foyer suivi par d’autres femmes. Depuis ce jour là, le Grand Foyer est ouvert à tout le monde !

Le Grand Foyer, Palais Garnier – Paris

Si vous aimez les beaux édifices et les lieux chargés d’Histoire, vous êtes au bon endroit.

Plafond du Grand Foyer, Palais Garnier – Paris

Pour une autre fois, nous ferons la visite après fermeture des espaces ouverts au public afin de découvrir peut être d’autres mystères de l’Opéra Garnier.

Très bonne découverte et visite !

Informations Pratiques :

Accès : entrée à l’angle des rues Scribe et Auber 
75009 Paris

Toutes les informations pour réserver, ici

Visite Guidée :

Adulte : 17 € / Enfant : 9,50 € / Etudiant (-26 ans) : 12,50 €

Visite Autonome :

Tarif plein : 14 € (12 € hors période d’exposition) 
Tarif réduit : 10 € (8 € hors période d’exposition) 
Gratuités (enfant de -12 ans, chômeurs…)

Attention : l’accès à la salle de spectacle peut être restreint ou rendu impossible pour des raisons techniques et/ou artistiques.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑