Carnet de voyage : Une escale à Montréal …

Informations pratiques :

  • Décalage horaire : – 6 heures de Paris
  • Langues : Français / Anglais
  • Nombre d’habitants : + de 1 700 000
  • Divers : 2ème ville la plus peuplée du Canada
From Toronto to Montréal – Google Maps

Vendredi 6 au Mercredi 11 mars 2020

Comment quitter le Canada sans faire une escale à Montréal ? Par chance, mon meilleur ami et sa famille y vivent et m’ont accueilli telle une princesse quelques jours avant de reprendre l’avion direction Paris.

J’ai embarqué dans un vieux « coucou » Air Canada à Toronto direction Montréal. Une heure à survoler un grand et beau paysage blanc et me voilà arrivée, ravie d’y atterrir. Après 4 semaines non stop en anglais, je me réjouis de retrouver mon français et ENFIN parler vite, bien, mal, ne plus chercher mes mots, m’exprimer normalement tout simplement !

Aéroport Billy Bishop – Toronto, Canada

Direction le plateau du Mont-Royal et plus particulièrement l’avenue Laurier où j’ai posé une nouvelle fois mes valises. Durant ces quelques jours, je ne sais pas combien de kilomètres j’ai pu marcher, mes pieds s’en souviennent encore. Des kilomètres à parcourir de longues rues en long, en large et en travers. J’ai adoré chaque morceaux de bitume foulé, à tenter de m’imprégner de l’atmosphère qui s’y dégage, de voir, de scanner et d’enregistrer toutes ces images. A ce moment-là, je ne savais pas que Montréal serait mon dernier voyage avant longtemps … J’ai eu raison de profiter et de visiter tout ce que j’ai pu.

Parc Sir Wilfried Laurier – Montréal, Canada

Mon guide a été formidable et m’a emmené dans des endroits incontournables mais pas que ! Il m’a fait découvrir sa ville à sa façon et je crois qu’il n’y a rien de mieux que de pouvoir explorer une ville, avec un local, sans chercher où aller : se laisser guider tout simplement sans se poser de question. A part juste peut être tenter de me repérer et comprendre le fonctionnement de la ville, c’était mon seul job. J’ai eu la joie de retrouver aussi une amie que je n’avais pas vu depuis plus de 10 ans, qui vit aussi à Montréal et qui m’a fait visiter sa ville à sa manière aussi.

Malgré le froid de cette semaine de mars et la neige recouvrant encore les rues, les parcs, le soleil était au rendez-vous pour mon plus grand plaisir. Alors c’est parti, je vous emmène avec moi (et ma carte quand même) et partager mes dernières aventures.

St-Viateur Bagel & Café – Montréal, Canada

La première journée a commencé par un bon petit déjeuner chez St-Viateur Bagel & Café autour de bagels garnis et d’un bon thé pour se mettre en condition, mais aussi pour le plaisir de se retrouver et papoter. Le ventre plein, je découvre l’avenue du Mont-Royal, la rue Saint-Denis, le quartier Latin, le Red-Light District, avant d’arriver dans Chinatown et plus particulièrement au restaurant ChinaTown Kim Fung. Rien qu’en y repensant j’ai le fou rire. Je ne sais pas si vous connaissez cet endroit, mais c’est magique. Pas la peine d’aller bien loin, rien qu’en y entrant, vous serez dépaysés. Le restaurant était complet, les tables décorées de nappes blanches, les chaises recouvertes de housses blanches identiques, typiques et à l’ancienne.

ChinaTown Kim Fung – Montréal, Canada

St-Viateur Bagel & Café – 1127 avenue du Mont-Royal East, Montréal.

ChinaTown Kim Fung – 1111, Rue Saint-Urbain, Montréal.

Le concept est simple : on vous attribue une table, des serveurs passent de tables en tables avec des chariots de plats asiatiques, vous les présentent en chinois – à moins de comprendre le chinois – vous ne saurez pas ce que vous avez dans votre assiette ! Exotisme et dépaysement bonjour ! Vous souhaitez une expérience culinaire et culturelle ? vous êtes au bon endroit !

La Tour de l’Horloge et Pont Jacques Cartier – Montréal, Canada

Après ce moment plus que sympathique, nous repartons arpenter le sud de la ville : le vieux Montréal côté Vieux-Port, côté Hôtel de Ville – la Basilique Notre-Dame de Montréal (oui oui, là où Céline s’y est mariée en 1994, ndlr), la Place d’Armes, le marché Bon-Secours, le quai de l’Horloge, la Tour de l’Horloge, le Pont Jacques Cartier, le Fleuve Saint Laurent, … J’ai même réussi à trouver une boutique de Noël (en mars) histoire de rapporter un nouveau souvenir de voyage (chacun ses rituels !) : Noël Eternel – 60A Rue Notre-Dame Ouest, Montréal.

Basilique Notre-Dame de Montréal – Montréal, Canada

Les jambes en compote mais toujours l’envie d’en voir plus, nous partons en voiture au Parc du Mont-Royal.

Mont-Royal – Montréal, Canada

Le Mont-Royal c’est juste le symbole de Montréal, c’est un point de repère de 232 mètres de haut. Le soleil brille toujours, il n’y a pas un nuage, le panorama est incroyable et la neige rend le paysage encore plus beau. Malgré le nombre de personnes présentes, je passe un moment à scruter ce qui s’étend devant moi : je pourrais y passer des heures .. (passion vues quand tu nous tiens !)

La journée se termine par un diner au restaurant l’Etat-Major dans le quartier d’Hochelaga-Maisonneuve. J’ai beaucoup apprécié l’ambiance décontractée, chic, tamisée et sans prétention de l’endroit. La cuisine est délicieuse, raffinée et avec des produits exclusivement du Quebec.

Etat-Major – 4005 rue Ontario Est, Montréal.

Vous allez me dire que je passe ma vie à manger et ce ne sera pas tout à fait faux 🙂

Cette deuxième journée à Montréal commence par un brunch délicieux dans un restaurant Iranien chez Byblos le Petit Café. Le lieu est bondé, le cadre est charmant, les œufs à la coque, le pain sucré (mention +++), les confitures aux goûts originaux, le thé ou encore le yaourt aux betteraves et à la menthe (Labou) sont excellents.

Byblos Le Petit Café – Montréal, Canada

Byblos Le Petit Café – 1499 Avenue Laurier E, Montréal

Avant de retrouver mon amie (non vue depuis + de 10 ans), je décide de prendre mon temps et d’aller prendre des photos de ce qui rend – en partie – célèbre Montréal : le Street Art et les charmantes maisons typiques et colorées. J’ai adoré passer du temps à me perdre dans les rues, à chercher ces maisons, découvrir ce Street Art riche en couleurs, en originalités et messages.

Saint Laurent / Ontario – Montréal, Canada

J’ai passé du temps à flâner dans ces rues, à profiter de la gentillesse des gens (et oui avec ma carte je faisais un peu touriste quand même) qui m’ont proposé leur aide me sentant perdue, de la douceur de vivre, du soleil. C’est exactement comme on m’avait décrit la ville et comme je l’imaginais.

Quartier du Plateau – Montréal, Canada

Je suis donc partie de l’Avenue Laurier à pied, en passant par l’avenue du Mont-Royal, le boulevard Saint Laurent, la rue Sherbrooke Ouest, tout en faisant des petits détours dans des petites rues prendre mille et une photos avant de rejoindre mon amie au métro Lionel Groulx : sacrée virée et ce n’est pas finie. Nous avons été nous promener dans le marché Atwater, puis avons fait une longue balade tout le long du canal Lachine. Soleil tombant, canal gelé, les bords du canal tout enneigé : une atmosphère assez mystérieuse et fascinante.

Canal Lachine – Montréal, Canada

Nous avons marché jusqu’au Centre Ville avant de nous diriger vers le Quartier des Spectacles : haut lieu culturel de la ville avec en son centre la Place des Arts. Ce quartier regorge de salles de spectacles, de musées ou d’évènements culturels, festivals durant l’année (quand la Covid ne passe pas par là). Puis notre belle promenade se termine en remontant la rue Saint Laurent, dans un endroit qui s’appelle le Darling où nous nous sommes arrêtées nous reposer et boire un bon verre avant de rentrer.

Bilan de la journée : de belles retrouvailles, des découvertes, des photos plein l’appareil et 20 km dans les pattes.

A proximité de la rue Saint-Laurent – Montréal, Canada

Le Darling – 4328 Boul St-Laurent, Montréal.

Durant les jours qui suivirent, j’en ai encore pris plein les yeux en allant me promener dans d’autres quartiers tels que Outremont avec ses belles et grandes maisons bourgeoises, l’imposante Université de Montréal, Mile End, la Petite Italy et son marché Jean-Talon aux excellents produits du terroir. C’est d’ailleurs ici que j’ai acheté du fameux fromage Quebecquois qui m’a valu d’être arrêtée par la douane à Paris .. Bref ! Le voyage n’aurait pas été complet sans ce type d’anecdote !

Marché Jean-Talon – Montréal, Canada

J’ai continué à flâner, à prendre de nombreuses photos dans les rues, que ce soit sous un magnifique soleil ou bien sous la pluie (seulement 2 jours de pluie en 5 semaines, je n’ai pas eu à me plaindre !), ou encore sous la neige. Je suis ravie d’avoir pu découvrir cette partie du Canada, que ce soit Toronto ou Montréal sous la neige. Je sais que durant d’autres saisons c’est tout aussi beau, mais pour une première fois en hiver, cela collait à la carte postale.

Square Saint-Louis – Montréal, Canada

Le dernier restaurant où je suis allée est celui de l’ITHQ – Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Quebec. Idéalement situé en face rue Saint Denis et en face du Square Saint-Louis, vous y dégusterez une cuisine moderne aux saveurs du Quebec. La cuisine est raffinée, joliment présentée, délicieuse et le service plus que sympathique (menu 3 services à $39 et $43).

ITHQ – 3535 rue Saint-Denis, Montréal

Avant de partir, j’ai cédé à un dernier « caprice » et/ou « excentricité » pour marquer la fin de ce séjour Canadien : j’ai décidé que c’était le moment de me faire un nouveau un pin’s dans l’oreille (un piercing ndlr) ! Je trouvais que le symbole était plutôt intéressant, … Rebelle, … bon d’accord on repassera ! Cela m’a fait plaisir, c’est l’essentiel !

Mauve, Rue Saint Denis – Montréal, Canada

Pour cela, ne connaissant aucune adresse, j’ai trouvé le studio de perçage en fonction des commentaires et avis sur Internet. Je suis allée chez Mauve où je n’ai pas été déçue du professionnalisme et de la qualité de la prestation.

Mauve – 4473 rue Saint Denis, Montréal.

Mon séjour Montréalais touche à sa fin, j’ai encore mille choses à découvrir et à explorer mais pour une première fois, je me suis régalée !

Plateau du Mont-Royal – Montréal, Canada

J’ai adoré terminer mon voyage au Canada par Montréal, qui est bien différente de Toronto et à mon goût pas comparable. J’ai trouvé Montréal finalement à « taille humaine », agréable, une ambiance douce, particulière et chaleureuse, aux rues propres et typiques. J’ai beaucoup aimé ces maisons ne dépassant par les 2/3 étages aux escaliers extérieurs et souvent en briques ou colorées, le Street Art inimitable mais aussi les habitants que j’ai trouvé plutôt très respectueux (notamment en ce qui concerne par exemple la traversée des piétons) et charmants. Je comprends maintenant d’autant plus pourquoi autant de Français s’y installent, s’y plaisent et y restent.

Une note particulière à mes amis : ils le savent, mais encore une fois je les remercie pour leur accueil, tous ces bons moments passés ensemble, le temps consacré à me faire parcourir et découvrir la ville, j’en garde de merveilleux souvenirs ! La prochaine fois : je viendrai pendant une autre saison et sans la Covid en arrière plan !

Merci pour tout !

Mercredi 11 mars, je reprends l’avion direction Paris, l’aéroport comme l’avion n’est franchement pas plein. J’étais loin de me douter que ce serait mon dernier vol long courrier avant … L’avenir nous le dira !

Street Art – Montréal, Canada

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :